La spartan winter vue par Margo

Les impressions post-Spartan Winter de Margo

Me voilà encore entraînée dans des aventures folles par mes Nanas! Cette fois-ci ce n’est ni plus ni moins que LA pire des Spartan Race, celle qui se déroule dans les Alpes, donc en altitude et par conséquent dans le froid…! (Toujours plus!)
Arrivées la veille de la course pour la remise des trophées OCR 2016, nous pouvons apprécier la fraîcheur ambiante et allons dévorer un plat de pâtes d’avant course. Pas n’importe lesquelles d’ailleurs, la spécialité de Valmorel la « Parmi »: spaghettis à la crème flambées au Cognac et marinées dans un parmigiano italien entier! Parfait pour nous tenir au corps!
Retour au chalet, on prépare nos affaires du lendemain, on se badijaune d’arnica et hop au lit: pour ma part fin de semaine j’appuie sur OFF et il n’y a plus personne. 6h30 réveillée par les Aroooo Aroooo de mes Spartiates sur fond de musiques électro: c’est LE grand jour!!! Petit dej protéiné, Snaps inspirés, des Nanas sur-motivées, c’est parti pour le front!
Arrivée au stand des inscriptions, je remercie Olivier de Tr1be de m’avoir permise de courir le samedi en élite avec le reste de la team. C’était une vraie fierté que de représenter (comme j’ai pu) cette équipe N°1.
Après s’être fait « biper », nous voilà toutes les 4 avec Anaïs, Sandra et Caro, dans le Sas! Les hommes viennent tout juste de partir. Notre Showman préféré prend sa voix la plus grave pour nous faire pousser des cris de guerrières. Nous sommes une 40aines de femmes sautillantes prêtent à en découdre. Le compte à rebours est lancé, les fumées colorées sont allumées, 7 minutes après le premier départ, la cloche retentie à nouveau: c’est partiiiiiiiiiii! Et ça commence directement par une montée, je pars moyennement vite, je suis Sandra pendant une bonne partie de l’ascension qui n’en finit plus.. En effet le principe de la Spartan c’est de ne pas connaître le parcours à l’avance, on nous avait annoncé un 9km+ , laissant à l’appréciation ou plutôt à l’imagination de chacun ce fameux ´+´… au final 13kms au compteur! Je n’en voyais plus la fin, on a grimpé littéralement la montagne! Je n’ai pas couru tout le long mais j’ai gardé un rythme constant durant toute la montée ce qui m’a permis de doubler pas mal d’hommes qui essoufflés par leur sprint s’étaient décalés sur le bas côté. Une fois arrivée au sommet, quand tu penses que le pire est derrière toi: bim obstacle des sacs de sable, qui en temps normal prennent la forme de l’épaule, mais avec le froid s’étaient transformés en rocher! Puis la descente dans la poudreuse tels les Ingalls, merci à Tony pour sa technique du talon-fesse plutôt que du monté de genoux, on devait avoir des dégaines!!!
Je m’étais équipée de chaussettes waterproof pensant ainsi être à l’abri de l’humidité mais c’était sans compter que dès le départ il faudrait passer dans une rivière gelée jusqu’à mi-cuisses!! Sauf que le concept de l’étanchéité fonctionne dans les 2 sens donc une fois l’eau entrée.. Beh elle ne ressort pas! J’ai couru avec un orteil congelé et en me disant « active tes orteils sinon tu vas les perdre!!! »
Par contre les gants de plongée Ultra grip, impeccables je n’ai pas du tout eu froid aux mains et je les ai même gardé sur pas mal d’obstacles.
img_3027bJ’ai raté 3 obstacles au total (je vous laisse faire le calcul=90 burpees):
– le mur d’escalade (j’ai glissé bêtement au dernier virage alors que je n’avais pas de visibilité sur les prises),
-le pont de singe (ce fameux Monkey barre, arrivée au dernier anneau, je ne sais pas trop ce qui s’est passé dans ma tête je me suis dis que je pourrais toucher la cloche sans forcément m’agripper à la dernière barre sauf que je l’ai loupé de 10cm. Un rebond au sol pour taper la cloche mais le Marshall a été intransigeant.. burpees! Je me mets à chialer de déception, de fatigue..)
-et le monter de corde. Alors que c’est un exercice sur lequel je m’étais préparée mais sur corde lisse! Et là l’arbitre me conseille pour les filles de choisir la corde à nœuds. Mais avec ma technique le nœud m’a gêné, j’ai dû forcer sur mes bras affaiblis par les obstacles concentrés sur les derniers kilomètres à l’arrivée au village et à bout de force je me dirige vers la zone de burpees sans même penser que j’ai droit de réessayer..
Les arbitres bénévoles ont été adorables tout au long du parcours. J’ai eu un super feeling avec ceux du jeté de boule de neige qui ont vécu avec moi ma joie communicative quand ma boule s’est éclatée sur la cible et m’ont checké! 👊
J’ai eu une méga crampe au mollet droit vers le 11ème kilomètre à l’obstacle du tirage de pneu, j’ai hurlé à la mort et une bénévole adorable est vite venue m’aider à m’étirer.
Je termine la course non sans mal mais toujours avec le smile lors du saut par dessus les flammes. Avant de m’effondrer traumatisée dans les bras de mon amie Anaïs. Je suis vraiment fière de ma 23ème place féminine!!
Ce n’est que ma seconde Spartan et c’est vraiment cette fois-ci que j’ai pris conscience de ce que c’est qu’être une « Spartaneuse » ; d’appartenir à ce monde de barjots sanguinaires.
Panoramas magiques, ambiance de malade avec tous les champions de la discipline, la Spartan family! Grosse teuf le soir sur la place du village transformait pour l’occasion en dancefloor géant et la fontaine en obstacles improvisé.
Merci à Mymy pour sa générosité tout au long du séjour.
De très belles rencontres durant ce week-end et j’ai déjà hâte d’être à la prochaine : CARCASSONNE chez nous, il va falloir représenter ! (Apparemment il faut prévoir une frontale donc je ne sais pas trop ce qu’ils prévoient, sûrement un passage dans une grotte, des cachots ou une salle de torture de la cité ??! )
J’ai les jambes pleines de bleues, les mollets dures comme un roc mais pourtant j’ai comme un regain d’énergie! Le séjour continue: Spa des thermes de La-Léchère d’after Spartan: cadre magnifique avec son jaccuzzi sur le toit. Puis Hammam des Cîmes dans le centre de Valmorel (chaud comme il faut), des raclettes et fondues en veux tu en voilà, et ski le lundi (le rêve 😍) !!

SPARTAN Valmorel montage.jpg

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s