6D LACS – LA PLAGNE

TRAIL dans les Alpes : 27km / 1600D+/ Point culminant 2700m

JEUDI : Départ de Toulouse, passage par la plage à Montpellier puis direction La Plagne dans les Alpes ! Arrivés par une nuit claire, avant de rejoindre notre chalet, nous prenons le temps de lever les yeux pour apprécier ce ciel étoilé que l’on ne retrouve qu’en montagne. 🌌

VENDREDI : On décide de se lever « assez tôt » pour pouvoir profiter de la journée et être suffisamment fatigués le soir pour s’endormir rapidement.
🏔️Nous montons au glacier à 3000m pour tenter de nous acclimater à l’altitude et effectuer un repérage face au Mont-Blanc. On retrouve cette sensation d’être tout petit face à la nature.
Après un casse-croûte avec vue au sommet, on reprend les œufs en sens inverse pour descendre à AIME. Nous retirons nos dossards et assistons à une conférence sur les bonnes pratiques du Trail (préparation, alimentation, l’importance de faire le vide dans sa tête avant une course…) nous sommes bien loin d’avoir une préparation optimale pour ce genre de défi. Nous c’est plutôt freestyle, « ça va l’faire ! »
✔️Sous la tente médicale, je me fais chouchouter :
-Ostéo : Travail d’ouverture du diaphragme et déblocage des intestins.
-Massage : épaules tendues de la semaine et relaxation de mes petits mollets avant l’effort qui les attendent le lendemain.
-Bol d’air Jacquier: un appareil qui permet d’inhaler des huiles essentielles, pour une meilleure oxygénation pendant l’effort.

🍝Puis une Pasta-party double-portion et au dodo !

JOUR J hihiiiii : SAMEDI 28 JUILLET

⏲️Levée 7h, pour un départ sur la 6D LACS à 8h30.
🏃🏼‍♀️Je me rends jusqu’au village en petites foulées pour commencer l’échauffement. Il y a une super ambiance aux abords du sas de départ. Les familles se sont déplacées en nombre pour venir soutenir leurs champions.

Tout le monde se met à taper dans les mains en chœur comme pour se donner du baume au cœur pour faire face à ce défi commun. Je pense fort aux copines de La Ruée qui m’envoient tout leur soutien par message. Le rythme des claquements de mains s’accélère, jusqu’au top départ !
⛰️Les choses sérieuses ne se font pas attendre : on attaque directement par une 1ère montée. La grimpette n’est toujours pas mon fort. Pleine d’énergie je tente toutefois de garder une certaine cadence… Arrivée au plateau j’en prends plein les mirettes au bord du 1er lac, le reflet parfait de la montagne me fait presque perdre le nord. Les yeux dans l’eau, il me faut toutefois rapidement les lever pour réaliser l’étendue du chemin qu’il reste à parcourir.
💏Les tracés de la 6000D et de la 6D Lacs se rejoignent sur quelques kilomètres et par chance mon chemin croise celui de mon compagnon Guillaume. Frais et souriant, il m’accorde un bisou avant de s’éloigner à vive allure!

Au sommet du col de la Chiaupe, il y a foule pour nous encourager. Les enfants nous soutiennent personnellement en lisant nos prénoms sur les dossards, pendant que les grands sonnent les cloches à tue-tête.
Place à la descente ENFIN !!! J’enlève le frein à main et laisse aller mes jambes, attirées par la pente. Totalement relâchée, mes bras ballotent librement.

L’APPRÉHENSION, c’est vraiment ce qui fait toute la différence, dans les descentes.
🏃🏽‍♂️On reconnaît vite les 2 profils de coureurs :
-ceux qui freinent, qui cherchent à contrôler.
-ceux plus kamikaze comme moi, qui arrivent à lâcher prise et à prendre le risque.
Le risque de prendre de la vitesse, le risque de devoir s’adapter extrêmement rapidement au terrain, le risque de chuter aussi bien évidemment…
Poids du corps en avant, je redouble avec le sourire les personnes qui m’avaient dépassé dans les montées.

😵Mon plaisir ne sera que de courte durée car voilà déjà que se dresse devant moi la 2nde montagne à gravir.. Et comme si tout cela n’était pas assez compliqué, la météo se gâte, il se met à pleuvoir … puis à GRÊLER !!! Les grêlons s’écrasent sur ma capuche de mon imperméable dont je ne pensais pas avoir besoin ! Dans ma bulle, j’avance tête baissée à l’aide de mes bâtons, tentant de suivre les chemins qui se sont transformés en torrent, en un éclair.
🤒Je ne vois pas la fin, ni de l’averse, ni de cette ascension. Et voilà que cela vient d’entacher mon moral, je commence à avoir un coup de mou en me rappelant que personne ne m’attend à l’arrivée… Pauvrette ! (Guillaume courant la 65km)
Mon esprit se met alors à divaguer. J’imagine que la coureuse devant moi est Stef Nanie de ma team La Ruée Des Nanas dont je porte fièrement le tee-shirt. Va savoir pourquoi ?? L’altitude ? L’hypoglycémie ? La démence?? Je nous auto-soutient dans ma tête « Allez Stef, on y est presque.. ! » « C’est bientôt fini… » (Je ne suis pas toute seule hein !) En tout cas cette Stéphanie imaginaire m’aide sans le savoir à grimper jusqu’au sommet du Col de l’Arpette.
Une éclaircie et une barre énergisante plus tard me voilà requinquée et prête à en découdre avec les 3 derniers kilomètres de descente= plein gaz!
🤪Je me surprends à avoir encore de la ressource pour tracer et même suffisamment d’énergie pour ne pas m’arrêter quand des bosses se présentent. Je donne tout durant ce long sprint final, je n’ai pas de douleurs particulières suite à ces 27km et 1600D+.

⏱️Je passe l’arche en 4h57 ! fbt

Après une bonne bière, nos tee-shirts de Finishers sur le dos, on se traîne en boitouillant jusqu’à la tente des masseurs pour récupérer un peu..
Podologues pour nos pieds pourris (congestion, ampoules, ongles pétés…)
On découvre le Life+, lumière infrarouge qui répare les muscles de l’intérieur.

1/Parce qu’il ne faut pas déroger à la règle: « Après l’effort le réconfort !« 

ET

2/Parce qu’on ne peut pas venir chez les Savoyards sans se régaler avec leur RACLETTE à l’ancienne.

=>Pour conclure, nous avons mérités d’aller reprendre ces calories chèrement brûlées durant cette folle journée!

6D LACS

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.